Ecole et familles : des liens à consolider

Dans le cadre du réseau parentalité 49, un groupe de travail sur les liens écoles et familles a démarré en novembre dernier. Les objectifs : faire culture commune sur les enjeux des liens entre écoles et parents, donner à voir les possibles, valoriser les expériences et accompagner le développement d’actions nouvelles localement. Yaëlle Baumard et Manon Berthelot, toutes deux référentes familles, respectivement à la MPT Monplaisir (Angers) et à l’Espace Baugeois (Baugé-en-Anjou) nous expliquent leurs motivations à participer à ces travaux.

Qu’est-ce qui a motivé votre inscription au sein du groupe de travail « école & familles » ?

Manon Berthelot : A l’Espace Baugeois, le poste de Référente Famille a été ouvert il y a 3 ans et jusqu’à présent rien ou presque n’a été engagé en lien avec les écoles. Nous savons que les enseignants sont démunis face aux difficultés de certains enfants et n’arrivent pas toujours à développer le contact avec ces familles. Ils sont en recherche de partenariat pour mieux travailler avec les familles. De notre côté, il nous semble plus facile de toucher les parents en passant par l’école. Et au-delà de la scolarité les rencontres avec les parents dans l’école permettent d’aborder d’autres sujets beaucoup plus vastes. Le groupe de travail me parait intéressant pour connaître ce qui se passe et ce qui marche sur les autres territoires. J’ai beaucoup d’attente vis-à-vis du groupe pour être dans l’échange de pratique, être invités sur des actions conduites par d’autres. C’est intéressant aussi d’avoir l’éducation nationale autour de la table. Il y a un enjeu à mieux connaître leur fonctionnement, leur cadre, leurs contraintes. Et se mettre à leur place avant tout.

Yaëlle Baumard : Aujourd’hui, des actions sont menées en lien avec les écoles du quartier et la Maison Pour Tous, au sein de la commission petite enfance. Il y a une réflexion globale pour faciliter l’accès des familles à l’école. Faire du lien entre les différentes structures permet aussi aux enseignant d’orienter les familles vers les autres lieux du quartier. C’est une question partagée qui est particulièrement d’actualité pour nous à Monplaisir : le projet de « Cité Educative », le développement des démarches participatives avec les familles dans le projet de la MPT, la rénovation urbaine, l’école obligatoire à 3 ans… Ce qui me préoccupe, c’est la place des parents dans tous ces projets : comment faire entendre la voix des parents, les impliquer dans la démarche de quartier ?

En quoi la question du lien école et famille est-elle importante pour vous ?

YB : Il s’agit de développer des liens de confiance. Ces liens sont précieux et riches pour que les familles se sentent à l’aise. Il y a, pour plein de raisons, des situations de méfiance, voire de défiance entre les parents et les enseignants. Les codes, le langage, l’histoire personnelle que chacun a eu avec l’école… tout cela créé beaucoup de malentendus. Il faut renouer le dialogue pour que l’école soit vue comme un lieu de développement pour les enfants dans lequel les parents ont un rôle à jouer. Il faut faire la chasse aux jugements et aux a priori pour plus de communication et d’échanges. Le lien entre crèches et écoles permet de faciliter les passerelles et les transitions.

MB : Les parents doivent avoir une meilleure vision de l’école pour mieux accompagner leur enfant dans leur scolarité. Si le lien est facilité, qu’il y a une meilleure communication entre enseignants et parents, les enfants sont plus sécurisés et en capacité d’exprimer des choses plus facilement aux adultes (enseignants et parents). Sur mon territoire rural, beaucoup de familles sont en situation de précarité avec des niveaux d’études faibles, parfois des décrochages scolaires chez les parents qui ont tendance à se répercuter sur les enfants. Faciliter les liens écoles et familles, c’est aussi essayer de freiner cette reproduction.

Dans cette affaire de liens entre parents et école, quel peut être le rôle du centre social ?

MB : Il y a peu de temps, nous avons animé un « porteur de parole » sur cette thématique. Ce qui ressort en majorité, c’est la complexité de rentrer en contact avec l’enseignant en dehors de la rencontre annuelle. Les parents expriment une difficulté à entrer en contact avec les enseignants . Peut être avons nous à jouer un rôle en tant qu’extérieur pour contribuer à construire le lien ? Bien entendu, pour que cela ça fonctionne il faut que le centre social soit bien identifié par les enseignants. Souvent on rame pour faire bien comprendre qui on est, qui fait quoi. Le schéma réalisé par le Réseau Parentalité est une première étape et je m’en sers, je le diffuse.

YB : Ce n’est pas seulement l’école et les parents qui sont responsables de l’éducation de l’enfant. Amener la culture, la convivialité dans l’école, c’est aussi avec les autres acteurs du quartier que cela peut se faire. La MPT a un formidable outil qui est la salle de spectacle, avec une programmation jeune public. Favoriser l’accès à la culture pour tous, c’est une de nos contributions. Avec le Lieu d’Accueil Enfants Parents (LAEP), nous travaillons aussi à faciliter les transitions, l’entrée à l’école. Dans le cadre de la Cité Educative, nous avons commencé à imaginer des temps où la référente famille pourrait présente à l’école dans les classes en accompagnement des familles, en animant des temps avec les parents pendant que les petits sont à l’école. Un poste dédié à l’accueil des enfants et des familles dans les écoles du quartier pour créer du lien, de la confiance, dans la durée. Ce n’est qu’une réflexion pour l’instant, une piste à travailler…

Quelles actions menez-vous sur vos territoires ?

MB : Récemment, nous avons été interpellés par le pôle enfance jeunesse de la mairie de Baugé-en-Anjou et les équipes d’animateurs sur des difficultés exprimés par les enseignants à entrer en contact avec certaines familles. Le centre social a donc pris contact avec eux. Une action est ainsi en projet avec une des dix écoles de Baugé-en-Anjou. En lien avec les enseignants on essaye de voir comment rencontrer les parents. L’idée, pour l’instant, est de s’inscrire dans les Activités Pédagogiques Complémentaires (APC) et de voir comment dans ce cadre-là, inviter les parents. Avec peut-être un travail sur le thème de l’alimentation. C’est encore à l’état de réflexion entre les enseignants et le centre social. Sur une autre commune, certains parents ont rapporté la demande de mettre en place de l’accompagnement scolaire en lien avec l’école. A suivre…

YB : Je suis présente au sein du café des parents de l’école Voltaire. C’est une vraie préoccupation de cette école de faire venir les acteurs du quartier pour accompagner les familles. Cela a donné lieu à de très belles initiatives comme le projet autour de la musicalité des langues avec l’association Toile d’éveil. Les familles étaient invitées à proposer des chansons qu’elles chantent à la maison et cela a abouti à la réalisation d’un livre-CD. Dans ces projets, les  familles ont vraiment leur place comme acteur de l’éducation de leur(s) enfant(s). Sur le quartier, les actions comme le printemps ou la journée petite enfance sont également des occasions de faire avec l’ensemble des acteurs du quartier. Par exemple, nous avions organisé une grande promenade « poussettes et petits pieds » avec l’ensemble des acteurs du quartier dont les crèches et les écoles. Toutes ces questions et ces actions nécessitent des remises en question, des changements de posture de chacun. Prendre le temps de la confiance est important aussi entre professionnels de « mondes » divers car nous avons beaucoup de représentations les uns sur les autres.

La prochaine réunion du groupe « école et familles » se tiendra le mardi 21 janvier à 9h30 à Angers. Pour tout renseignement, contactez Maud Cesbron. Les travaux de ce groupe de travail ont vocation à être partagé dans un deuxième temps avec l’ensemble des acteurs du Réseau Parentalité. La forme de ce partage est encore à l’étude. A suivre, donc !

Contact

Réseau Parentalité 49

Et si vous regardiez aussi...

Appel à projet “associations de lutte contre la pauvreté”...

Voir l'article complet

Rapport 2019 des trois Académies des Sciences, des Technologie et de ...

Les trois académies ont lancé, mardi 9 avril 2019, « un appel à une vigilance raisonnée sur le...

Voir l'article complet

Initier, organiser, structurer un collectif ou une association de pare...

Le Collectif national Parents Solos et Cie vous propose une rubrique qui va s’enrichir régulière...

Voir l'article complet

Appel à projet du Contrat Local de Santé ALM...

Le Contrat Local de Santé d\'Angers Loire Métropole lance son premier appel à projet pour 2020-20...

Voir l'article complet