Burn-out parental : comment l’éviter et s’en sortir

Vendredi 12 mars 2021, l’ACEPP (Association des Collectifs Enfants Parents Professionnels) organisait une conférence en ligne sur l’épuisement parental, avec l’intervention d’Isabelle Roskam.

Isabelle Roskam est professeure de psychologie du développement et Directrice de Recherche à l’Université de Louvain (UCLouvain) en Belgique. Elle est une spécialiste des domaines de la parentalité et du développement de l’enfant. Elle travaille et publie avec sa collègue Moïra Mikolajczak Professeure de psychologie clinique et Directrice de Recherche spécialiste dans le domaine des compétences émotionnelles.

Qu’est-ce que le burn-out ou épuisement parental ?

Au cours de cette conférence, Isabelle Roskam a pu présenter les causes et les symptômes de l’épuisement parental, qui concernerait 5 à 8 % des parents en France actuellement.

Isabelle Roskam présente le burn-out parental comme une accumulation de pression, un déséquilibre durable de la balance entre ressources parentales et facteurs de stress ainsi qu’un contraste marqué avec “la vie d’avant”. Les facteurs de stress peuvent être nombreux dans notre société et en particulier dans notre contexte de crise sanitaire. Ils peuvent être très différents d’un parent à l’autre. C’est pourquoi, il n’y a pas de profil type de parents sujets à l’épuisement parental. Tout le monde peut être concerné, quel que soit son niveau de vie, sa catégorie sociale… A l’échelle internationale cependant, l’existence du phénomène de burn-out parental est beaucoup plus marqué dans les sociétés occidentales. L’épuisement parental serait un mal de nos société libérales – industrialisées.

D’où vient ce phénomène relativement nouveau ?

L’intervenante identifie les années 1990 comme période d’apparition du phénomène d’épuisement parental. Et cette période coïncide avec celle de la Déclaration des droits de l’enfant (1989), de la prise en compte nouvelle de l’enfant comme un sujet à protéger et accompagner. C’est la période de la naissance des politiques de soutien à la parentalité avec le biais de la normalisation de celle-ci et de ce qu’est “être un bon parent”. Ce “monitoring de l’Etat” ou cette “surveillance sociale” des parents, est selon Isabelle Roskam, un stress important pour les parents. Aujourd’hui, les parents sont bombardés d’informations et de recommandations. La parentalité est également devenue un champ commercial : les médias et les publicités relaye une image très exigeante de ce que doit faire/être le parent pour atteindre la perfection.  On n’éduque plus un enfant juste avec du bon sens. Et le culte du “parent parfait” génère beaucoup de culpabilisation. Isabelle Roskam appelle à défendre le retour du “parent suffisamment bon“.

Que faire ?

Pour l’éviter ou s’en sortir, Isabelle Roskam recommande d’inverser la balance : diminuer les facteurs de stress et/ou s’appuyer sur de nouvelles ressources. Autrement dit, baisser la pression, supprimer des sources de stress et ne pas hésiter à demander de l’aide, prendre du temps pour soi… Elle insiste sur la nécessité de restaurer l’aspect communautaire de la parentalité. Le traitement en groupe pour les personnes qui souffrent d’épuisement parental lui semble être la meilleure solution car il y a du soutien, de l’échange entre pairs, de la déculpabilisation, de la solidarité… Et pour prévenir l’épuisement des parents, rien de tel que de favoriser les échanges déculpabilisant entre parents, la solidarité de voisinage, les liens de proximité, la simplicité. Les actions de type café de parents, café poussette, ateliers en familles… lui semble est de belles actions dès lors que l’on y accueille et qu’on y laisse dire la souffrance des parents, sans jugement ou culpabilisation.

“Il faut tout un village pour élever un enfant” Cet adage africain semble être la meilleure ligne de conduite à tenir pour éviter l’épuisement des parents.

 

Voir / Entendre le REPLAY

 

En image...

Contact

ACEPP

29, rue du Charolais

75012 Paris

01 44 73 85 20

http://www.acepp.asso.fr/contact/

Voir le site

Et si vous regardiez aussi...

Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté...

La Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté a été signée en 2018. ...

Voir l'article complet

Comité Segréen...

Les comités territoriaux sont les instances d\'animation du réseau parentalité. Ils réunissent d...

Voir l'article complet

Le deuil : comment traverser cette épreuve ?...

Une émission de Vies de Famille, web série de la Caisse Nationale des Allocations Familiales, sur ...

Voir l'article complet

Être grand-parent aujourd’hui...

La fiche de synthèse réalisée sur la base des travaux du réseau parentalité 49, vous permet d\'...

Voir l'article complet